Le fléau de la malnutrition

La malnutrition est un terme désignant aussi bien une suralimentation qu’une sous-alimentation.
Malnutrition

Qu’est-ce que la malnutrition

On évalue cette malnutrition grâce à des indicateurs tels que l’IMC qui se calcul en fonction du poids et de la taille d’un individu s’il est en bonne santé ou à risque, cependant le calcul de l’IMC souffre d’un biais important qui est la non-différentiation entre masse musculaire et masse graisseuse. Ainsi, un sportif peut avoir le même IMC qu’une personne en surpoids ou obèse sédentaire.

Néanmoins, l’IMC indique de manière globale une tendance et une personne ayant un IMC inférieur à 18,5 sera considéré comme sous-alimenté et au contraire au-dessus de 25 en surpoids jusqu’au seuil de 40 qui marque le palier d’obésité morbide.

Mortalité liée à la malnutrition

Ces deux statuts que regroupe la malnutrition exposent à des risques différents mais conduisant tous à une augmentation de la mortalité.

Sur Terre, 3 milliards d’individus souffrent de malnutrition, ce qui représente environs 40% de la population et cela touche aussi bien les adultes que les enfants.

La malnutrition représente 11 millions de morts par ans et cause une perte de 255 millions d’années de bonne santé perdues chaque année dans le monde.

Cela signifie que chaque année des personnes meurt de maladie fatale à cause d’un régime trop riche ou au contraire de l’absence d’éléments essentiels à notre vie.

Maladies liées à la malnutrition

Le scorbut par exemple est lié à une carence en vitamine C qui entraine le déchaussement des dents, des hémorragies puis la mort. Très rependue chez les marins durant la quête du nouveau monde, cette maladie reste encore très présente dans les pays en développement où l’on retrouve de nombreuses famines.

Une carence en iode peut quant à elle engendrer une hypothyroïdie, maladie qui se remarque à travers l’art de nombreuses civilisations par la formation d’un goitre (gonflement) de la thyroïde qui est une glande située dans le cou produisant de nombreuses hormones essentielles au développement.

Risques de la suralimentation

Une suralimentation quant à elle est responsable d’une augmentation des risques de développer un diabète de Type II ou une augmentation de la tension artérielle à cause de plaque de gras qui se forme dans les vaisseaux et les artères.

L’obésité est liée à une surconsommation régulière de matière grasse telles que la charcuterie et le beurre mais aussi de sucre notamment avec l’alcool et les sodas et jus permettant de réaliser nos whisky coca, punch ou autres cocktails disponibles à la majorité.

De plus, cette surconsommation fatigue nos organes qui doivent fournir toujours plus d’énergie pour fonctionner et cela mène à l’apparition de cancer qui se cumule.

Le combo apéros charcuterie cigarette est l’un des plus fatal puisqu’il rassemble les plus gros facteurs de risques pour la santé. De plus une mauvaise alimentation peut toucher notre entourage qui serra tenter ou affecté par notre alimentation mais également les risques lié au tabagisme passif et à l’alcool.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies. Voir notre Politique de confidentialité.